04 mai 2019

Né d'aucune femme de Franck Bouysse

20190501_151358-01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enorme coup de coeur ❤

 

Résumé 

 

"Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile. — Et alors, qu’y a-t-il d’extraordinaire à cela ? demandai-je.— Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés.— De quoi parlez-vous ? — Les cahiers… Ceux de Rose." Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.

 

Juste mon avis

 

Une veritable pépite ! 

Il faut le lire.

C'est un roman sombre et terrifiant, la plume est excellente et l'histoire à plusieurs voix captivante.

On suit ce destin singulier, avancant pas à pas, impatient de connaitre la suite et de suivre cette heroine attachante et touchante , dont on devine que nous irons de suprise en surprise.

Je ne serais pas étonnée que ce roman soit adapté un jour au cinema.

Je vais suivre cet auteur, avec impatience et rattraper certains livres antérieurs à celui là. 

Comment ne pas vous le recommander!!!


23 avril 2019

MA CHERIE DE LAURENCE PEYRIN

Screenshot_20190423-112832_Instagram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Née dans un village perdu du sud des États-Unis, Gloria était si jolie qu’elle est devenue Miss Floride 1952, et la maîtresse officielle du plus célèbre agent immobilier de Coral Gables, le quartier chic de Miami.
Dans les belles villas et les cocktails, on l’appelle « Ma Chérie ». Mais un matin, son amant est arrêté pour escroquerie.
Le monde factice de Gloria s’écroule : rien ne lui appartient, ni la maison, ni les bijoux, ni l’amitié de ces gens qui s’amusaient avec elle hier encore.
Munie d’une valise et de quelques dollars, elle se résout à rentrer chez ses parents. Dans le car qui l’emmène, il ne reste qu’une place, à côté d’elle.
Un homme lui demande la permission de s’y asseoir. Gloria accepte.
Un homme noir à côté d’une femme blanche, dans la Floride conservatrice de 1963...Sans le savoir, Gloria vient de prendre sa première vraie décision
et fait ainsi un pas crucial sur le chemin chaotique qui donnera un jour un sens à sa nouvelle vie...

 

Alors là, j'ai du passer completement à côté, car il etait noté "coup de coeur assuré sur le livre" et les chroniques que j'ai pu lire de ci, de là,  sont unanimes...

Pour moi, un coup de coeur n'est jamais assuré cependant, je me remets en question, car mon avis, ce n'est que mon avis, est véritablement, bien moins enjoué.

J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans le livre, à m'accrocher, même. La premiere partie m'a presque ennuyée et je n'ai pas apprécié la plume... je suis toujours désolée d'écrire, un avis autre que positif. Mais, cela peut venir de tant de choses, un livre qui nous a tellement plu juste avant, des préoccupations qui compliquent la concentration...

Passé la 1ere partie, je suis entrée dans l'histoire. Certes l'heroine ne me seduit pas, mais les retrouvailles avec son passé, me semble faire glisser la plume.

Beaucoup de sujets interessants sont abordés,  mais survolés à mon sens. Les choses s'enchaînent, les unes aux autres, comme si le personnage, passait d'un moment à un autre de sa vie, sans se retourner, fataliste, elle subit, elle represente une femme libre, protagoniste, et pourtant elle semble tout subir, sans aucun contrôle,  je dirais même sans en avoir vraiment conscience...

Je suis donc très mitigée et j'ai hate que ma fille le lise pour me donner son avis...

 

Posté par Photaurore à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

LA VIE QUI M'ATTENDAIT DE JULIEN SANDREL

Screenshot_20190423-104832_Instagram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ❤

 

QUAND LE BONHEUR N’ARRIVE PAS,
QUAND UN MENSONGE A TOUT FAUSSÉ,
ET SI C’ÉTAIT L’HEURE DE LA DEUXIÈME CHANCE ?
 

« Ma petite Romane, on se connaît depuis longtemps, il faut que je vous dise : je vous ai vue sortir en larmes du bureau de ce pneumologue à Marseille. Pourquoi vous cachiez-vous sous une perruque rousse ? »
Romane, 39 ans, regarde avec incrédulité la vieille dame qui  vient de lui parler. Jamais Romane n’a mis les pieds à Marseille.Mais un élément l’intrigue, car il résonne étrangement avec un détail connu de Romane seule : sa véritable couleur de cheveux est un roux flamboyant, qu’elle déteste et masque depuis
l’adolescence sous un classique châtain.
Qui était à Marseille ?
Troublée par l’impression que ce mystère répond au vide qu’elle ressent depuis toujours, Romane décide de partir à la recherche de cette autre elle-même. En cheminant vers la vérité, elle se lance à corps perdu dans un étonnant voyage
entre rires et douleurs.

 

J'ai adoré ce livre,  vraiment, la plume, l'humour, la tristesse, l'amour et le suspence, un cocktail délicieux dont je me suis détectée avec hate et que j'ai eu du mal à quitter. Cette lecture m'a fait du bien. Et cette alternance entre le récit de Romane et celui de son père donne un rythme excellent.

C'est lumineux, alors evidemment je vous encourage à le lire....

LE PARFUM DE L'HELLEBORE DE CATHY BONIDAN

Screenshot_20190423-104749_Instagram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      ❤

 

Résumé

Au centre psychiatrique Falret, seul Serge, le jardinier taciturne, calme les crises de Gilles, petit autiste de 11 ans et l'ouvre un peu au monde. Deux jeunes filles observent leur tendre manège : Anne, la si sérieuse nièce du directeur, et Béatrice, la malicieuse, qui toise son anorexie d'un œil moqueur. Dans ce roman plein d'espérance, leurs destins vont se croiser, entre légèreté et mélancolie. La vie réserve heureusement bien des surprises.

Juste mon avis

Un pur délice!

C'est un roman plein de douceur, touchant, ou l'amour et l'amitié se cotoient avec élégance malgré le contexte difficile.

Les sujets me touchent et font écho à mon experience personnelle, et j'ai adoré la plume fluide et delicate.

J'ai juste été un peu été perdue entre les 2 parties, tant j'avais envie de connaitre la suite. Mais c'est d'une grande habilité, cela donne un rythme très interessant et une attente necessaire pour nous maintenir en haleine.

Un merveilleux roman!

SOUS LE SOLEIL DE MES CHEVEUX BLONDS D'AGATHE RUGA

20190408_193144-02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé :

L’une est blonde, secrète et bourgeoise. Au lycée, on la surnomme Brigitte. L’autre, extravertie et instable, répond au nom de Brune. Toutes deux sont encore des jeunes filles pleines d’avenir. Ensemble, elles se le promettent, elles pourront tout vivre.Traversant les années folles de la jeunesse, elles découvrent la joie d’aimer, de danser, de rire et de boire jusqu’au petit matin en rêvant à leurs destins de femmes. Mais un étrange jour d’été, tout s’arrête brusquement. Sans donner aucune explication, Brigitte rompt leur amitié et disparaît.
Les années passent mais n’effacent pas la douleur de l’absence. Lorsque Brune tombe enceinte, le moment est venu de comprendre ce qui s’est joué entre elles, ce qui les a unies puis séparées. D’autant que Brigitte, dont elle n’avait plus la moindre nouvelle, revient la hanter : dans ses rêves, elle aussi attend un enfant… Avec brio, Agathe Ruga explore une tranche de vie aussi enivrante que violente, celle des premières fois, de l’éveil de la féminité, du passage à l’âge adulte et des désillusions, jusqu’à la délivrance.

 

Juste mon avis:

 

J'avais je crois bien trop d'attentes, face aux chroniques plus que positives, lues un peu partout.

C'est un livre très  contemporain sur l'amitié,  l'amour, les dechirures, les desillusions, et tous ces sujets ne peuvent que faire echo en nous tous.

Ce livre se lit tres aisement et je l'ai lu avec plaisir et hate de connaitre la suite.

Cependant, il y a selon moi, dans l'écriture, un manque de sensibilité,  d'émotion, il y a une froideur, qui m'a empêché de m'approcher, de m'identifier, de ressentir, et ce n'est toujours selon moi, pas de la mélancolie...

Malgré tout, je vous le conseille, et je tire mon chapeau, à l'auteure, qui fait le grand saut, de blogeuse à romancière. 

 

 


05 avril 2019

GUIDE DES ÉGARÉS DE JEAN D'ORMESSON

20190405_153054-03

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé:

Nous ne savons ni pourquoi nous sommes nés ni ce que nous devenons après la mort. Nous sommes tous des égarés. C’est à la question : "Qu’est-ce que je fais là?" que s’efforce de répondre ce manuel de poche qui n’a pas d’autre ambition que de décrire avec audace, avec naïveté, avec gaieté ce monde peu vraisemblable où nous avons été jetés malgré nous et de fournir vaille que vaille quelques brèves indications sur les moyens d’en tirer à la fois un peu de plaisir et, s’il se peut, de hauteur.

Vieux sage malicieux follement épris de bons mots et de liberté, Jean D'Ormesson est devenu au fil de l'âge un personnage dont la fraîcheur d'esprit fait aujourd'hui l'unanimité. Une image et une notoriété médiatique qui ne doit pas nous faire oublier qu'il est avant tout un écrivain prolifique à la plume de velours. Son Guide des égarés est un message d'espoir bienveillant, une ode à la vie truculente et généreuse qu'il nous adresse pour nous aider à surmonter le déficit de sens de nos existences.

 

Mon avis:

Nous sommes tous des égarés, nous ne savons ni ce qui précède, ni ce qui se poursuit, et nous ne savons pas plus ce que nous sommes venus faire entre les 2.

Je termine donc le 3eme de cette trilogie, avec le même goût savoureux des 2 précédents.

On trouve dans ce livre quelques importantes notions, philosophiques, poétiques, religieuses...qui hantent souvent mon esprit en ébullition et que j'apprécie de voir clarifiées sous la plume limpide de Jean D'Ormesson.

Les sujets abordés sont abordés  dans un ordre judicieux comme une évidence. La plume est toujours aussi précise, issue du génie, les references litteraires sont remarquables.

Vous le savez je suis definitivement conquise par ce Grand Homme.

A lire, évidemment 🌞

 

LES GRATITUDES DE DELPHINE DE VIGAN

20190403_155156-01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé :

«  Je suis orthophoniste. Je travaille avec les mots et avec le silence. Les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets. Je travaille avec l’absence, les souvenirs disparus, et ceux qui ressurgissent, au détour d’un prénom, d’une image, d’un mot. Je travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui. Les confidences.  
Et la peur de mourir.   
Cela fait partie de mon métier.
Mais ce qui continue de m’étonner, ce qui me sidère même, ce qui encore aujourd’hui, après plus de dix ans de pratique, me coupe parfois littéralement le souffle, c’est la pérennité des douleurs d’enfance. Une empreinte ardente, incandescente, malgré les années. Qui ne s’efface pas.  »

  
Michka est en train de perdre peu à peu l’usage de la parole. Autour d’elles, deux personnes se retrouvent  : Marie, une jeune femme dont elle est très proche, et Jérôme, l’orthophoniste chargé  de la suivre.

Mon avis:

Un petit bijou!.

Un sujet grave, traité avec douceur et tendresse.

Peu à peu Michka disparait, les mots lui échappent, s'entremelent, pourtant elle s'est fixé un objectif tardif que Marie et sutout Jérôme vont l'aider à réaliser.

L'écriture est comme d'habitude pluide et plaisante, on aborde un sujet très présent et douloureux, mais avec empathie et delicatesse. 

J'ai reposé ce livre sereine, desireuse que toutes les personnes atteintes de cette maladie, quittent ce monde, sans attendre, le point de non retour, ce silence infini qui s'installe peu à peu, et nous coupe de tout, sans pour autant de la vie, nous imposant la solitude de l'oubli.

Sans parler de la grande souffrance des proches.

A lire !!! ♡

 

02 avril 2019

"PLEURER DES RIVIERES" ALAIN JASPARD

IMG_20190401_140316_777

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé:

Court, rythmé, incisif, Pleurer des rivières explore les clivages sociaux et révèle les multiples visages de la détresse. Alain Jaspard se glisse derrière l'apparente vérité, souvent froide et implacable, et refusant de s'engouffrer dans les évidences, il prend un malin plaisir à les démonter.
Franck le savait, il n'aurait pas dû se laisser attendrir quand Sammy, fauché comme les blés, lui a parlé de son plan infaillible – sur le banc des accusés le constat est amer. Heureusement, Julien, leur avocat commis d'office, connaît ses dossiers et obtient facilement sa relaxe. Franck est un type bien, marié à Mériem et père de sept enfants. D'ailleurs la joyeuse bande vit, ou survit, sur l'aire des gens du voyage d'Argenteuil, où Julien fait leur connaissance.
Choc des cultures pour ce bourgeois parisien confortablement installé avec Séverine, auteur jeunesse à succès qui écrit pour les enfants qu'elle ne parvient pas à avoir. Et si rien ne prédestinait les deux couples à se rencontrer, le ventre fécond de Mériem va sceller un pacte dont ils ne pourront plus revenir...

 

Mon avis:

Il faut à mon avis passer les 1eres pages dont le langage et l'écriture sont déroutants , puis j'ai su que j'allais me laisser emporter.

Ce livre est original, sans retenue, addictif, je m'y suis promenée comme dans un livre  photos en noir et blanc, où je construisais une histoire.

La société des gens du voyage, dont j'ai toujours rêvé de faire des photos, y est parfaitement dépeinte,  sans detours, avec beaucoup d'empathie.

On navigue entre ce monde et un autre monde fait de privilèges et richesses. 2 mondes qui vont se rencontrer, se cottoyer, se lier d'amitié, et se retrouver dans un projet commun.

Nombreux sont les sujets évoqués, la différence de classe, évidemment, les rencontres, l'amour, les liens improbables, l'amitié, la douleur de ne pas pouvoir enfanter, d'où ce titre magnifique, d'une chanson dont on se surprend à fredonner l'air et les paroles, le vaste et si présent sujet du vivre ensemble, de la peur de l'autre, de la difference, la religion et le souci de mettre au monde plus d'enfants que l'on ne peut nourrir, et puis la justice, la loi, intransigeante, tranchante...

C'est vivant, c'est prenant, c'est enivrant et drole parfois, un peu fou aussi.

Un livre à lire, sans hésitation, un premier livre, comme une promesse...

 

03 mars 2019

Un avion sans aile de Michel Bussi

Screenshot_20190303-132045    

 

 

Résumé:

23 décembre 1980. Un crash d'avion dans le Jura. Une petite libellule de 3 mois tombe du ciel, orpheline. Deux familles que tout oppose se la disputent. La justice tranche : elle sera Émilie Vitral. Aujourd'hui, elle a 18 ans, la vie devant elle mais des questions plein la tête. Qui est-elle vraiment ?
Dix-huit ans que Crédule Grand-Duc, détective privé, se pose la même question. Alors qu'il s'apprête à abandonner, la vérité surgit devant ses yeux, qu'il referme aussitôt, assassiné.
Il ne reste plus à Émilie qu'un vieux carnet de notes, des souvenirs, et Marc, son frère, pour découvrir la vérité...

Avis:

Ceci est une mise à jour du blog que j'ai laissé à l'abandon depuis quelques temps, je tente de retrouver les livres que j'ai omis d'y noter, et celui ci en fait partie.

Je m'apprête à lire le dernier roman de Michel Bussi, et je n'en ai pas trouvé sur ce blog, d'autres de lui. Ce que je savais improbable. En effet, j'ai donc lu un avion sans elle, il y a sans doute un long moment, vu la date de sa parution. 

Je me souviens de l'histoire, et d'un agreable moment de lecture.

Je me souviens avoir ensuite acheté 2 autres de ses livres, qui sont sur ma Kobo, mais que je n'ai pas encore lus, donc il n'y a plus qu'à 😊

 

lu sur la kobo

 

 

 

Posté par Photaurore à 13:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 mai 2018

Serre moi fort de Claire Favan

Screenshot_20180512-103128

 

Résumé

« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sour, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d'une rare violence... 

 

Mon avis

Impossible de sortir de ce livre, suspence assuré, terrible histoire...

Conseillé par ma fille

 

Posté par Photaurore à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,