04 octobre 2017

Chanson douce de Leila Slimani

Screenshot_20171004-125520

 

 

  

Screenshot_20171001-100102

 

 

 

 

 

 

 

Résumé 

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

 

Mon avis

On sent peu à peu s'installer le côté malsain et ma hantise personnelle des nounous se met en alerte. Un livre poingnant.

Prêté par ma mère 

 


04 août 2014

Des nœuds d'acier de Sandrine Collette

des noeuds d'acier

 

 

 

 

 

 

****

Résumé:

 Dans la cave d'une ferme miteuse, au creux d'une vallée isolée couverte d'une forêt noire et dense, un homme est enchaîné. Il s'appelle Théo, il a quarante ans, il a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave. Comment Théo a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n'a pourtant rien d'une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l'ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d'autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d'eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d'échapper à ses geôliers. Mais qui pourrait sortir de ce huis clos sauvage d'où toute humanité a disparu ?

Avis:

Gérard Collard,Le magazine de la Santé : "Vous n'allez plus jamais voir les vieillards de la même façon!"

4deCouv, F. Fontès : "Une fois commencé, il devient très difficile de reposer le livre (...). Armez vous de nerfs d'acier pour entreprendre la lecture d'un premier roman implacable."

 

 

L'auteur:

Sandrine Collette est née en 1970. Elle partage sa vie entre l'université de Nanterre et son élevage de chevaux dans le Morvan. Des noeuds d'acier est son premier roman.

 

 

Mon avis:

Un vrai cauchemar, dont il est impossible de lever le bout du nez...

J'ai juste un peu de mal à classer ce livre dans policier...
Vous n'irez plus jamais vous promener seul en forêt...

 

Lors d'une de mes déambulations "librairie"

21 novembre 2013

"Chute libre" Mademoiselle Caroline

     

couv officielle      

 

 

 

 

 

****

Résumé:

À trois reprises dans sa vie, Mademoiselle Caroline plonge dans la dépression. Une chute libre racontée dans ses carnets du gouffre 100% autobiographiques. À la fois drôle et émouvant.

Caroline plonge dans la dépression après la naissance de son premier enfant. Elle est happée par la maladie. Du protocole médicamenteux à la rechute, elle apporte un témoignage pour déculpabiliser ceux qui sont tombés dedans et donner des clés de compréhension à l?entourage. Certains dessins ont été réalisés sur le vif à l?époque de sa maladie. Troublant?

 

Coup de coeur des libraires:

Que vous dire si ce n'est que ce titre est l'un de mes coups de coeur de cette année. Récit touchant qui traite d'un sujet à la fois si connu et aussi très incompris! C'est abordé de manière simple, sans excès. Une scène de vie qui peut toucher des millions de gens. J'ai trouvé ce récit très riche, intéressant.

 

 

Mon avis:

Je ne suis pas très BD, mais comment pouvais-je passer à côté de celle là?

Une expérience non loin de la mienne, un témoignage qui m'encouragera un jour peut-être à partager ce passage qui chez moi dure déjà depuis plus de 10 années, des chutes vertigineuses, aux stabilisations sur le fil du rasoir...Se battre, tenir, trouver...petit à petit la fin d'un long tunnel...peut-être...

vu sur télérama