19 octobre 2011

"Le ventre vide, le froid autour" Les filles du Calvaire

genere-miniature  images

Résumé:  "Je me suis consacrée à la Faim.Elle est mon refuge. Mon appui. Moi et la Faim ne dormons plus, moi et la Faim connaissons les veilles et la trop grande fatigue. Et vlan, six kilos de partis. Au travail ils le voient enfin. Ça discute derrière mon dos. Je flotte dans les couloirs, un sourire léger sur les lèvres, la Faim en moi, comme une marque au fer rouge. Ce n'était pas si compliqué en fait. Juste un peu de volonté contre cette purée rose et écoeurante, et voilà que ma véritable nature se révèle : je fais partie des poètes et des fous au regard enflammé par l'envie.
Je pense aux vacances qui approchent, aux trois rondelles de concombre que je mangerai ce soir. Et les murs s'effacent et pâlissent à la vue de mes os... Je sais que je vais bientôt sortir de ce mauvais rêve".

 Lucie, Véronique, Claire, Anne-Laure et Aurore, cinq jeunes femmes âgées de 20 à 30 ans, ont connu l'enfer des troubles alimentaires. Elles témoignent ici à cinq voix de ce mal particulier qu'est l'anorexie mentale.
Du corps amaigri que l'on cache aux os que l'on exhibe, elles dépeignent avec justesse l'euphorie et la douleur que procure la maîtrise de soi ; le déni de la maladie jusqu'à l'effondrement physique et l'impossibilité de communiquer avec les proches. Elles nous racontent aussi les soins hospitaliers, leurs victoires et leurs rechutes, l'importance de la thérapie et du soutien de leurs semblables, autant de moyens qu'elles ont trouvés pour apaiser peu à peu leur calvaire.

Mon avis: 

Voilà 3 nuits successives que je dévore ce livre, que je me nourris de son contenu, que j'avale chaque mot, chaque phrase...J'y ai trouvé tant de mots (maux) qui me parlent, tant de mots (maux) qui me définissent, tant de lieux où j'ai erré, tant d'endroits que j'ai connus où je me suis ressourcée...Ces témoignages m'ont tant parlé, le courage de tout écrire m'a tant touché, que je suis pleine aujourd'hui, lendemain de la dernière nuit où je l'ai terminé, pleine des maux qui emplissent ce livre.

 

Je le relirai et le surlignerai, comme tous ces livres que j’ai pu lire durant ces 10 années, où j’ai cherché en vain la réponse à mes tourments, la solution à ma guérison. Je remercie ces 10 mains de leur témoignage, de leur courage, de leur parcours, je me réjouis d’avoir séduite l’une d’entre elle par mes photos, car si je n’ai su encore par les mots en public faire parler mes mots sur cette période que je traverse, j’essaie par mes photos de traduire ce qu’elle est. Si tu es venue vers moi, il n’y a pas de hasard, tu savais que je savais, et tu as raison, je savais…ce que je ne sais peut-être pas pour moi-même…

 

J’ai envie de faire connaitre votre livre à des personnes que j’ai croisé dans ces lieux très fréquentables….

 

Je vous remercie de votre témoignage, de votre écrit si vrai. Je suis certaine déjà de son succès auprès des personnes touchées par ce mal, mais par d’autres aussi qui en sont proches, par les professionnels, par les amis, la famille, ceux qui choisissent d’essayer de comprendre et non de fuir…car nombreux sont ceux qui fuient et désertent le bateau avant qu'il ne soit complètement coulé ou sauvé....

Ce livre m'a été conseillé par Claire, que je remercie,  qui fut mon modèle pendant une séance photo...la 1ère...(https://www.facebook.com/pages/Fr%C3%A9d%C3%A9rique-Calloch-Photography-Photaurore/202996696377?ref=ts#!/media/set/?set=a.10150323607066378.361466.202996696377&type=3)

 


19 mai 2008

L'Adolescence par Philippe Jeammet

9782263043376 

Fondamentalement, l'adolescence est la période de tous les changements: ente la puberté, les premiers amours, les relations familiales en mutation, une perception de l'avenir encore floue...il n'est pas toujours facile de garder le cap!

A travers les questins le plus souvent posées en consultation, P.Jeammet est prof en phychatrie, celui ci donne aux arents comme aux adolescents les clés qui les aideront à mieux comprendre et amnalyser cette période de doute et de quête, pour avoir enfin les bonnes réponses au bon moment et apprendre à franchir ensemble cette difficile étape, ou du moins tenter de la vivre le mieux possible avec le plus de connaissances possibles, si cela est possible :)

Un livre à lire, qui permet de comprendre nos adolescents, et aussi de retrouver cet adolescent que nous avons été et que nous n'avons pas toujours compris.

Un livre conseillé par Abir.

Posté par Photaurore à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2007

"Apprendre à s'aimer" de Pierre Pradervand

9782883535343coeur_72....Bon alors là, que dire...ça me concerne et cela doit concerner un certain nombre d'entre vous...

Ce livre, que je viens de prêter, ne devrait jamais quitter ma table de chevet, il me faut absolument en écrire des passages et les coller sur le frigo, et les lire, les relire, sans cesse, pour enfin espèrer les assimiler...

Je le conseille à tous ceux qui recherchent dans l'autre un besoin énorme de reconnaissance, d'amour, parce qu'ils ne parviennent pas eux même à reconnaitre leur qualité, leur valeur...

En fermant ce livre, je me suis dit que j'avais du travail...et en me disant cela, je suis déjà hors sujet...soyez doux avec vous même....

Pour tous ceux qui se sentent concernés, il est à lire.

Il n'est pas prise de tête, il est aisé à lire, un petit coté catho peut-être mais....on se dit que cela doit être possible et on a envie d'essayer de l'appliquer.

Inutile de faire un résumé de ce livre, le titre est un résumé à lui seul.

Ce livre m'a été offert par la personne qui me connait surement le mieux...mon Amie Véronique.

Posté par Photaurore à 23:12 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

14 octobre 2006

Les Hommes racontés par les femmes de Gerard Salama et Nathalie Demarta

9782259204286"les hommes racontés par les femmes" de Gérard Salama et Nathalie Demarta

On sourit, on sent que l'auteur a pris du plaisir à écrire cet ouvrage, on le lit avec bonne humeur et presque bonheur de se dire qu'en fait on a pas eu trop de malchance...mais qu'on en a croisé certains qui ressemblent tellement à tant d'autres...que décidémment les hommes:-)

Mais cela ne va trop loin.

Un bon petit moment de détente, c'est déjà beaucoup! Non?

Merci à la personne qui me l'a offert.

En résumé:

Ecrit par une femme et un gynécologue, ce livre à 4 mains parle des hommes à travers de très nombreux témoignages de patientes qui ont dévoilé sans tabou leurs amours et les secrets de leur vie intimes. Sous forme d'anecdotes traitées avec humour, le vécu de ces femmes permet de dresser des portraits types: les machos, les romantiques, les infidèles incurables, les bons pères de famille, les lâches, les immatures, les exceptionnels.

Livre offert par Bernadette

Posté par Photaurore à 14:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 janvier 2005

"Les filles et leurs mères" Aldo Naouri

9782738106124Un sujet qui me tient à coeur pour éclairer mon chemin passé, mon chemin de chaque jour et celui de demain.

A lire par les mères, par les filles de leur mère, par les femmes qui sont mères, par celles qui ne le sont pas, par toutes les femmes de tout age...

Mot de l'éditeur

Entre les filles et leurs mères circule une violence d'autant plus terrifiante qu'elle est bien souvent ignorée. Pourtant, non seulement elle conditionne la nature et le devenir de leurs liens, mais elle envahit l'univers affectif de toutes les femmes. Elle traduit le pouvoir que, par-delà les années, toutes les mères gardent sur leurs filles, influant ainsi sur leurs relations avec leurs partenaires comme avec leurs enfants, pesant sur leur histoire tout entière. L'amour maternel a son envers : la tentation de la recherche du double idéal pour les mères ; la violence et la pression pour les filles, empêchées d'être elles-mêmes... Aldo Naouri livre, pas à pas, ses réflexions et ses expériences de praticien ouvert à la psychanalyse, sur un ton personnel et sensible.

La revue de presse de Radio France

L'auteur s'attaque à un tabou très fort, celui de la relation entre les mères et les filles, empreinte d'autant, sinon plus, de violence que celle du père et de ses enfants, mais tellement plus refoulée, indicible. Il s'appuie comme toujours sur son expérience pratique autant que sur la psychanalyse pour expliquer avec patience et respect comment la toute-puissance des mères, incontournable et rassurante, est en même temps écrasante et frustrante pour leurs filles, qui n'ont d'autre échappatoire que de devenir mères à leur tour et de procréer... des garçons.

Les dédicaces d'auteurs de Radio France

LA DEDICACE DE L'AUTEUR : Comment écrire sur les filles et leurs mères ? L'idée d'un ouvrage sur le sujet me trottait depuis longtemps déjà en tête, mais je n'osais pas l'entreprendre. Le matériel que j'avais recueilli à ce propos, au cours de mes années de consultation, me laissait entrevoir le caractère pudique mais toujours douloureux de cette relation. Je ne pouvais pas me hasarder à la mettre à plat sans penser à ma mère et à mes soeurs, à ma femme et à sa mère, à ma femme et à nos filles. Et si cela allait leur faire mal et déranger leur perception de l'ordre du monde, n'aurais-je pas alors trahi l'affection sans nuage que j'étais sûr de leur porter ? J'en étais à ce niveau d'hésitation quand je me suis souvenu d'une scène qui m'avait frappé et que j'ai mis des années à digérer. Je dînais en tête à tête avec ma mère quelques mois avant sa mort. Elle était vieille et très usée par la maladie. Elle a soudain éclaté en sanglots en me déclarant que le drame de sa vie aura été de n'avoir pas été aimée par sa mère - qu'au demeurant je n'avais jamais connue. Comme, ému et étonné, je tentais de la consoler, elle a voulu m'administrer la preuve de son assertion. "Elle a permis, m'a-t-elle dit, à tous mes frère et soeurs d'avoir une fille qui porte son nom. Mais pas à moi. Car moi aussi j'ai donné son nom à une de mes filles. Elle n'a pas vécu. Elle est morte à quatre ans". Elle s'est alors lancée dans un récit long et détaillé qui m'a valu d'apprendre l'existence de cette soeur et de mesurer l'étendue du malheur dans lequel ce décès avait jeté ses autres filles. Qu'une mère, un pied dans la tombe, ait tenu à produire cet ultime bilan ne devait-il pas lever mes inhibitions et m'encourager à éclairer du mieux que je pouvais ce lien étroit et singulier ? (Aldo Naouri)

Posté par Photaurore à 17:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


18 août 2004

"Vivre heureux psychologie du bonheur" Christophe André

9782738112552

Un très bon livre à tenter de mettre en application encore un

"faites- vous confiance: vous pouvez être heureux" alors vite un livre sur la confiance :-) pfff pas simple

En résumé

Existe-t-il des aptitudes au bonheur ? Comment se situer envers cette aspiration authentique ? Médecin psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne à Paris, Christophe André fait le point sur ce sentiment indispensable à l'équilibre de l'existence humaine et propose quelques clés fondamentales pour y parvenir. Un outil concret et limpide pour apprendre à bâtir une vie plus heureuse.

Mot de l'éditeur

Nous avons parfois du mal à nous sentir heureux... Où chercher alors le bonheur ? Et surtout, peut-on apprendre à être heureux ?
Ce livre très concret vous permet de faire le point sur vos aptitudes au bonheur, et vous offre toutes les clés pour bâtir peu à peu une vie plus heureuse. Faites-vous confiance : vous pouvez être heureux !

Les dédicaces d'auteurs de Radio France

LA DEDICACE DE L'AUTEUR : Une belle après-midi de mai. Je suis allongé sur l'herbe, dans le jardin. Oiseaux, papillons, voix d'enfants qui jouent un peu plus loin. Rien ne manque. Une petite bouffée de bonheur transcende mon bien-être, le transforme en moment de plénitude et d'éternité. Ce n'est qu'une parenthèse, bien sûr. Nous ne sommes que des intermittents du bonheur. Et comme tous les anxieux, c'est-à-dire tous les humains, dès que je ressens du bonheur, je pense aussi, très vite, au malheur, à la misère, à la souffrance, qui continuent d'exister autour de moi. Je pense aussi que je vais vieillir, mourir un jour. Mes enfants qui jouent, eux aussi vont vieillir et mourir. Et tous les gens que je connais et que j'aime. Pourtant, je continue de me sentir serein : là, c'est la preuve que je suis en train de bénéficier d'un vrai bonheur, un solide, de première classe. J'essaye de ne pas trop bouger, de ne pas trop penser, pour le savourer encore un peu. Je rêve. Je vois ce jardin, il y a un siècle, avec un papa barbichu, ayant défait son col dur, couché au même endroit, sur la même herbe que moi, écoutant, heureux, ses enfants qui jouent. Je le vois aussi dans un siècle : toujours un papa, avec ma tête, en combinaison néoprène, et toujours ses enfants qui jouent. Toujours le ciel bleu, les oiseaux, et tout ça. Toujours du bonheur. Je me couche sur le dos, et je m'abandonne à mon occupation favorite depuis que je suis tout petit : regarder passer les trains de gros nuages blancs dans le ciel, le cerveau en roue libre. C'est juste cela, le bonheur. Pouvoir se dire, quoi qu'il se soit passé avant, quoi qu'il arrive après : cela valait la peine de vivre, seulement pour cet instant. (Christophe André)

Recommandé par le Dct D. Merci

Posté par Photaurore à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2003

"Secrets de famille mode d'emploi" Serge Tisseron

images15A la recherche de sa propre histoire, nous lisons avec grand intérêt ce genre de livre, j'avais surligné une phrase dans ce livre à l'époque où je l'ai lu "Le secret cesse d'être un fait normal et devient un fait pathologique lorsque nous cessons d'être son gardien pour devenir son prisonnier" alors quand nous n'en avons pas connaissance.....

Combien de parents dont l'enfant «va mal» seraient très étonnés d'apprendre que son comportement peut être lié à un secret, caché deux générations auparavant pour ne pas «inquiéter inutilement » les descendants ! - Qu'est-ce qu'un secret de famille ? Comment se découvre-t-il ? Quel trouble peut-il transmettre ? - Ce livre, clair et positif, raconte et explique comment les secrets de famille peuvent agir sur plusieurs générations. Et l'auteur nous donne un mode d'emploi des secrets : comment aller à leur rencontre et éviter ainsi qu'ils ne pèsent sur le destin de nos enfants. Serge Tisseron Psychiatre et psychanalyste, il s'est fait connaître en découvrant le secret familial de Hergé à partir de la seule étude des albums de Tintin, plusieurs années avant que la biographie de Hergé ne soit connue (Tintin chez le psychanalyste, Aubier-Archimbaud, 1985).

Posté par Photaurore à 08:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 mai 2003

"Guérir" David Servan Schreiber

9782266142151Je l'ai lu, on peut y trouver beaucoup de clarté, on aimerait y croire, et puis on se rend compte que ce n'est pas si simple, et que toutes ces méthodes ne sont adaptées qu'à des cas très précis...alors je l'ai lu, comme tant de personnes et ce livre a très bien marché, mais voilà le soucis, il y avait un marché....et une mode, mais ça se lit ça se lit bien, je suis seulement septique, plus que septique, de plus en plus septique....

En résumé

Certains individus semblent mieux négocier les obstacles de la vie que d'autres, qu'est-ce qui leur permet d'atteindre une telle harmonie ? Après avoir étudié et pratiqué la médecine dans les universités occidentales, mais aussi auprès de médecins tibétains ou de chamans amérindiens, David Servan-Schreiber livre les clés d'une nouvelle médecine des émotions.
> Lire les premières pages

Un avis

Comment négocier les obstacles et rebondir face à l'adversité, loin des antidépresseurs et de la psychothérapie conventionnelle ?
Fervent défenseur des mécanismes d'autoguérison présents dans le cerveau humain, David Servan-Schreiber propose un ensemble de méthodes faisant appel au corps plutôt qu'au langage.
Un livre à l'efficacité redoutable, d'après ses lecteurs !

Mot de l'éditeur

Depuis peu, les neurosciences et la psychologie ont connu un bouleversement radical.
Notre cerveau " émotionnel " est bien plus que le vestige encombrant de notre passé animal : maître de notre corps et de nos passions, il est la source même de notre identité, des valeurs qui donnent un sens à notre vie. Qu'il se dérègle un tant soit peu, et celle-ci part en lambeaux, qu'il soit en harmonie avec notre corps et nous devenons pleinement nous-mêmes... David Servan-Schreiber nous convie ici à la découverte des conséquences pratiques de cette révolution : une nouvelle médecine des émotions sans médicaments ni psychothérapies.
Mêlant étroitement son expérience clinique et ses compétences de chercheur, il a choisi de présenter sept méthodes particulièrement efficaces, dont certaines entièrement inconnues du public français. Sept voies permettant à chacun de reprendre en main les rênes de sa propre vie, et de ne plus être un étranger pour soi - ni pour les autres.

Posté par Photaurore à 09:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 janvier 2003

"Victime des autres, bourreau de soi-même" Guy Corneau

9782290338223J'aime ce genre de livres comme vous avez pu le voir, ou le verrez peut-être, j'y cherche des solutions, de la compréhension, sur nos façons de fonctionner. Alors on aime ou on aime pas, c'est une autre lecture qu'un roman, mais c'est très enrichissant même si dans ces lectures, il y a une réelle recherche par rapport à soit même et que lire des livres, ne nous aide pas forcément ou facilement à fonctionner autrement...

En résumé

Victime des autres, bourreau de soi-même est une nouvelle étape dans l'oeuvre de Guy Corneau qui, de Père manquant, fils manqué à La Guérison du coeur, en passant par N'y a-t-il pas d'amour heureux ?, a conquis le public français et international.

Mot de l'éditeur

" Immanquablement, presque immanquablement, vient un moment dans une vie où ça ne va plus, où ça ne va plus du tout... " Nous nous sentons alors défaits, à la fois victimes des autres et bourreaux de nous-mêmes, incapables de sortir de la prison de nos peurs. Et si ce moment difficile était justement l'occasion de nous libérer, de devenir enfin les créateurs conscients de nos propres vies ? C'est à ce cheminement que Guy Corneau nous invite avec une simplicité familière et lumineuse. Pour guider les étapes de notre transformation intérieure, il nous présente les dieux fascinants de la mythologie égyptienne. Osiris le glorieux, Seth le destructeur, Isis source de vie nous aident à comprendre les situations riches et complexes que nous vivons. Les positions de victime, bourreau, ou sauveur, se révèlent alors comme des rôles limitatifs dont chacun peut se dégager pour se réconcilier avec soi-même. Et, peu à peu, voir apparaître en soi un grand soleil. Il ne tient qu'à nous de le laisser briller, et de déployer nos ailes tel Horus, le faucon de lumière. Psychologie, psychanalyse, spiritualité : Guy Corneau fait appel à chacun de ces domaines et s'appuie aussi sur son expérience personnelle, pour nous entraîner, loin du cours magistral, dans une véritable danse de la vie.

Posté par Photaurore à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2001

"Tout est langage" Françoise Dolto

9782070737352 Dolto j'adore alors avec un titre pareil je ne pouvais en plus que le lire, une grande Dame.

Mot de l'éditeur

Françoise Dolto ne s'est pas contentée d'être cette psychanalyste d'exception et la praticienne de l'enfance que chacun connaît. Elle n'a cessé de rendre son expérience vivante et transmissible en se voulant disponible à ceux qui souhaitaient la rencontrer et l'interroger à partir des difficultés éprouvées dans leur propre pratique.
Tout est langage reprend et précise le contenu d'une conférence adressée à des psychologues, des médecins et des travailleurs sociaux dont l'intitulé était : " Le dire et le faire. Tout est langage. L'importance des paroles dites aux enfants et devant eux. " A travers ses réponses, Françoise Dolto tisse la trame d'une compréhension analytique de ce qui est déterminant pour la subjectivité humaine. Elle affirme la nécessité en toutes circonstances - le divorce, la mort, la circoncision, l'adolescence, l'adoption, etc. - du parler à l'enfant. Elle montre que c'est souvent jusque dans et par son corps que l'enfant exprime ce qu'il ne peut parfois signifier autrement.

" Il me paraît, précise Françoise Dolto, qu'un travail comme celui-ci éclaire, mieux que les écrits théoriques, beaucoup de personnes engagées dans le travail social avec des jeunes en situations difficiles. J'espère faire comprendre ainsi le rôle du " parler vrai ", le vrai tel que ces adultes le communiquent à des enfants qui, non seulement le désirent inconsciemment, mais ont besoin de la vérité et y ont droit, même si leur désir conscient lorsqu'ils s'expriment en parole, à l'invitation des adultes, préfère le silence trompeur qui génère l'angoisse, à la vérité, souvent douloureuse à entendre mais qui, si elle est parlée et dite de part et d'autre, permet au sujet de s'en construire et de s'en humaniser. "

Posté par Photaurore à 21:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]