Screenshot_20180421-091506   ***

 

Résumé

 

PEUT-ON ÊTRE HEUREUX QUAND ON SE MENT À SOI-MÊME ?
À l'approche de la quarantaine, Hortense se partage entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec un homme marié. Elle se dit heureuse, pourtant elle est peu à peu gagnée par un indicible vague à l'âme qu'elle refuse d'affronter jusqu'au jour où le destin la fait trébucher. Mais ce coup du sort n'est-il pas l'occasion de raviver la flamme intérieure qu'elle avait laissée s'éteindre ?

Mon avis

certes, le sujet n'a pu  que me parler, la danse, la blessure, de l'ame, du corps, la remise en question de sa vie, pourtant, bien que tous les romans de cette auteure jusqu'à présent m'aient plu,  j'ai trouvé celui là peu approndi, trop proche des anciens, j'ai eu la sensation de relire un livre que j'avais déjà lu. La question que je me pose, est, comment peut on écrire un roman aussi regulierement sans être vraiment sorti du precedent sans que l'ecriture, le rytme, la construction soit differente, surprenante...

Malgré tous ces interets qui auraient du me toucher, je ne l'ai pas été. 

J'ai cependant apprécié sa lecture, mais sans être séduite. 

Pourquoi ce livre, parce que je lis tous ses livres.

. J'ai toujours cette musique dans ka tete

.  Desolee je suis attendue 

. La vie est facile . Ne t'inquiete pas

. Entre mes mains le bonheur se faufile

. Les gens heureux lisent et boivent du café